Hyperloop

En quoi est-ce que l’Hyperloop peut apporter une réponse durable et respectueuse de l’environnement à la demande croissante de transports ?

Par Romain Stephan et Alexandre Salmon

Le projet d’Elon Musk pouvait paraître en 2013 totalement imaginaire. Pourtant, celui-ci semble se concrétiser de plus en plus, de jours en jours. En effet, les trois grandes entreprises travaillant sur le sujet sont très optimistes. Elles pensent pouvoir construire les premières lignes dès 2020.

Aujourd’hui, après de longues années d’optimisation, les ingénieurs ont réussi à permettre au transport d’être rentable et totalement sécurisé, le rendant viable sur la durée. De plus, l’Hyperloop peut aujourd’hui être auto-suffisant en terme de consommation d’énergie, grâce à ses panneaux solaires, ne consommant aucune autre source d’énergie extérieure. Cela fait de l’Hyperloop un transport propre, respectueux de l’environnement.

Enfin, grâce à sa vitesse de déplacement d’environ 1200 km/h, il permet de transporter de nombreuses personnes, d’un endroit à un autre du monde, en très peu de temps. Cela en fait un transport permettant de répondre à la forte demande.

On peut donc finalement dire que l’Hyperloop est un nouveau mode de transport qui pourrait arriver dans un futur proche et révolutionner celui de biens et de personnes. L’Hyperloop est alors une réponse durable et respectueuse de l’environnement à la demande croissante de transports.

Aujourd’hui, la grande question est : quand est-ce que l’Hyperloop va passer du stade de projet au stade de commercialisation ? La réponse arrivera sûrement très prochainement !

Romain Stephan-photo_HYPERLOOP_March 2019                Alexandre Salmon_portrait photo

Romain Stephan (16 ans) à gauche, et Alexandre Salmon (16 ans) à droite, sont actuellement en 1ère S au lycée Saint Jean Hulst, Versailles – sujet de Travaux Personnels Encadrés (TPE) : ‘l’Hyperloop’

« On a décidé de faire ce projet sur l’Hyperloop parce que c’est un sujet qui nous fait rêver et qu’il est fort probable que cela devienne l’un des modes de transports de demain. Du début à la fin, on a du passer environ 30 heures chacun de travail, dont une bonne partie ensemble ».

Photo de couverture © Virgin Hyperloop One

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s